CAP-RB : Le Racing n’a jamais pu refaire son retard

Pour la 20ème journée de CFA2, le Racing se déplaçait chez son voisin pontissalien à la lutte pour la première place avec l’équipe parisienne Sainte-Geneviève-des-Bois. Malgré de bonnes intentions, la partie a vite tourné à l’avantage des joueurs pontissaliens avec deux buts marqués en huit minutes. Obligés de refaire leur retard, les Racingmen n’ont pas réussi à mettre assez en danger la défense pontissalienne malgré des situations intéressantes pour réduire la marque.

Deux buts en huit minutes

Quelques secondes après le début du match sur un débordement de Konki, Arnaud Maire sur un tacle provoque un pénalty transformé par Coly qui prend à contre-pied Sébastien Caleiras (2’). Cinq minutes plus tard sur une mésentente, Sébastien Caleiras perd le ballon devant sa surface. Tournier en profite pour faire le break. Les joueurs du Racing, obligés d’attaquer et de sortir de leur camp, obtiennent un premier coup-franc dangereux à la 18ème. La frappe de Victor Di Pinto est arrêtée par Charpentier. Côté pontissalien Abba Coly, légèrement en retard sur un centre, a la balle du 3-0 mais le ballon sort en 6 mètres (28’). Les Racingmen ont le monopole du ballon mais n’arrivent pas à se créer des situations offensives intéressantes. La frappe d’Amine Hakar manque de puissance et passe à côté du but de Charpentier (30’). Dawyd Maatoug est auteur d’un bon débordement dans la surface de réparation mais se voit contrer par la défense pontissalienne (44’). Pas assez dangereux, le Racing rentre au vestiaire avec ce retard de deux buts.

Le Racing a eu les opportunités

Le changement tactique opéré à la mi-temps avec l’entrée de Fouad El Azzouzi donne un autre visage au Racing, qui se procure deux corners dangereux successifs d’entrée mais sans succès. Le bon centre-tir de Victor Di Pinto trouve les gants de Charpentier (56’) et la frappe de Dawyd Maatoug dans la surface est détournée in extremis (58’). Madjid Mberak, esseulé, voit sa frappe passer de peu au-dessus de la barre transversale sur une bonne passe en retrait d’Amine Hakkar (73’). Trois minutes plus tard sur une bonne action collective, un décalage est fait dans la surface de réparation mais la frappe de Madjid Mebrak n’est pas cadrée (76’). Le dernier quart d’heure est plus débridée avec des opportunités pour Ibrahim Konaté (82’) et pour Madjid Mebrak (90’) mais sans apporter véritablement le danger dans la surface pontissalienne.

Le Racing a payé sa très mauvaise entame de match face à une solide équipe pontissalienne qui avait besoin des trois points de la victoire. Les Racingmen se sont montrés beaucoup plus dangereux en deuxième mi-temps et ont eu l’opportunité de réduire la marque sans succès. Au classement, le Racing conserve sa onzième place et aura un match déterminant face à Selongey dans quinze jours.

Composition du Racing : Caleiras – Feltz-Levieux (pour El Azzouzi, 45’), El Achak, Revoy, Maire (cap) – Adjakly, Di Pinto (pour Mebrak, 60’), Lafrance – Grand (pour Konaté, 60’), Maatoug, A. Hakkar
Remplaçants non-utilisés : Horiot, Boine

Les photos du match: http://www.racingbesancon.com/galeries-photos/galerie-20eme-journee-cfa2-cap-rb-250317

Publiée le 27/03/2017
Retour