RB – ESTAC (2) : Le Racing n’a plus son destin entre les mains

Pour le dernier match de la saison à domicile, le Racing devait l’emporter face à la réserve de Troyes pour se trouver dans une position favorable au classement avant le déplacement à Créteil. Après une première mi-temps avec quelques belles actions offensives mais sans occasions, la partie s’est animée en deuxième mi-temps après l’ouverture du score de Steve Grand qui a réveillé les Troyens qui sont montés d’un cran.

Peu d’occasions franches

Après deux minutes de jeu, les Bisontins montrent leur volonté d’aller de l’avant et de prendre le jeu à leur compte en se procurant deux corners successifs qui ne donnent rien. Ils produisent du jeu et se créent des décalages sans arriver à mettre en danger Yehvann Diouf comme cette passe dans un petit espace d’Amine Hakkar pour Sofiane El Achak (10’). La pression troyenne se fait sur la cage de Sébastien Caleiras peu avant la demi-heure de jeu. Guillaume Lafrance est obligé d’intervenir et de dégager de la tête. Sur le corner qui suit, Amine Hakkar dégage un ballon de la tête sur sa ligne (25’). Le Racing se montre à son tour dangereux sur un corner d’Amine Hakkar mais personne ne reprend le ballon (35’). La dernière bonne séquence de jeu entre Madjid Mebrak et Aïssa Mazeghrane ne donne rien et la défense troyenne peut se dégager (40’).

La rencontre bascule avec l’expulsion de Jorys Adjakly

En deuxième mi-temps, les offensives bisontines sont plus nombreuses. Aïssa Mazeghrane se crée un décalage sur le côté gauche mais il se heurte à une bonne défense troyenne (48’). Les Racingmen se procurent deux grosses occasions alors que Steve Grand a fait la différence sur son côté droit et qu’il centre en retrait pour Madjid Mebrak devancé par la défense troyenne et que sur le corner qui suit, la belle combinaison ne profite pas à Amine Hakkar dont la frappe passe à côté (50’). La domination bisontine est concrétisée par l’ouverture du score de Steve Grand qui profite d’une récupération de Jorys Adjakly pour tromper Yehvann Diouf d’une belle frappe (52’). Quatre minutes plus tard, Amine Hakkar manque la balle de break et envoie sa frappe au-dessus. Menés, les Troyens se montrent à leur tour dangereux et Sébastien Caleiras est obligé de s’employer pour repousser une frappe tandis que Victor Pillot, qui a bien suivi, dégage en corner (62’). Cinq minutes plus tard, Sébastien Caleiras réalise un nouvel arrêt décisif. La rencontre bascule à un quart d’heure de la fin quand l’arbitre donne un deuxième jaune à Jorys Adjakly, synonyme d’expulsion. Sur le coup-franc qui suit, Bryan Mbeumo égalise de la tête avant que Mamadou Sissoko ne redonne l’avantage à la 88ème.

Les Racingmen croyaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score mais l’expulsion de Jorys Adjakly a changé le cours du match. Faute d’avoir tué la rencontre et fait le break, ils ont une nouvelle fois laissé passer leur chance de l’emporter et s’inclinent face à une réserve troyenne qui est montée en puissance au cours de la rencontre. Ils n’ont désormais plus leur destin entre leurs mains et sont condamnés à un exploit à Créteil pour continuer à y croire.


Composition du Racing : Caleiras – Lafrance, El Achak, Pillot, Maire (cap) – Adjakly, Mebrak, Maatoug – Grand (pour El Azzouzi, 82’), Mazeghrane (pour Dias, 70’), A. Hakkar (pour Feltz-Levieux, 88’)
Remplaçants non-utilisés : Ontani, Grillot

?Les photos de la rencontre: http://www.racingbesancon.com/galeries-photos/galerie-25eme-journee-cfa2-rb-estac-2-130517

Publiée le 15/05/2017
Retour