RB – USMC : La mauvaise opération du Racing

Pour la 23ème journée de CFA2, le Racing recevait l’équipe parisienne de Sénart-Moissy. Face un concurrent direct qui venait de s’imposer face à Noisy-le-Sec, les Bisontins se devaient de faire un résultat pour ne pas se retrouver dans une position délicate. Malgré leurs deux dernières bonnes prestations, ils n’ont pas su continuer sur leur lancée et ont manqué d’inspiration dans le jeu après avoir concédé l’ouverture du score.
 

Sénart-Moissy prend l’avantage

Durant les premières minutes, les deux équipes font preuve de leur volonté d’aller de l’avant. Dans les cinq premières minutes, les Parisiens se procurent deux coups de pied arrêtés dangereux à chaque fois bien repoussés par la défense bisontine. Le Racing a une première bonne séquence avec ce centre de Fouad El Azzouzi pour Madjid Mebrak qui ne peut reprendre le ballon (8’). Suite à une perte de balle en milieu de terrain, Murphy Fumu Tamuso s’en va tromper Basile Horiot (18’). Mené au score, le Racing tente de réagir avec la tête de Damien Diot trop faible pour inquiéter Maxime Bouveret (24’). Les nombreux centres bisontins sont à chaque fois coupés et dégagés par la défense parisienne à l’image de cette bonne combinaison entre Sofiane El Achak et Amine Hakkar qui finit en corner (40’) et le dernier centre fort au sol devant le but de Steve Grand juste avant la mi-temps. 

Maxime Bouveret empêche le Racing de revenir

Au retour des vestiaires, le Racing tente de faire la différence et de trouver des décalages dans la défense parisienne. Le coup-franc de Valentin Revoy au milieu de terrain trouve la tête de Damien Diot qui manque de force (50’). La frappe de Madjid Mebrak passe devant le but et manque le cadre (55’). Basile Horiot permet au Racing de continuer à espérer en effectuant deux arrêts décisifs en une minute (72’). Les Racingmen se font plus pressants dans le dernier quart d’heure à l’image de cette chevauchée de Madjid Mebrak (75’). Esseulé dans la surface, Mustapha Trousseau voit sa frappe s’envoler au-dessus de la cage parisienne (80’). La frappe de Vincent Grillot est détournée en corner à la 82ème tandis que Maxime Bouveret va chercher in extremis un ballon juste devant la tête de Mustapha Trousseau (84’). Dans le temps additionnel, le gardien parisien est de nouveau à la parade sur une frappe à bout-portant de Sofiane El Achak qui avait la balle d’égalisation au bout des pieds.

Face à Sénart-Moissy, le Racing n’a pas su bonifier ses deux derniers bons résultats et se donner de l’air au classement. En manque d’inspiration dans le jeu, les Bisontins ont été trop brouillons pour espérer revenir dans le match après l’ouverture du score parisienne. Avant-dernier au classement, le Racing Besançon n’a désormais plus le choix et devra s’imposer sur le terrain du BFC dans un derby qui s’annonce bouillant.
 
Composition du Racing :  Horiot – Lafrance, El Achak, Revoy, Maire (cap) – Diot (pour Grillot, 70’), Mebrak, N. Hakkar (pour Chi, 60’) – El Azzouzi, Grand, A. Hakkar (pour Trousseau, 70’)
Remplaçants non-utilisés : Ontani,  Fetz-Levieux

?Les photos du match: http://www.racingbesancon.com/galeries-photos/galerie-23eme-journee-cfa2-rb-senart-moissy-220417

Publiée le 24/04/2017
Retour